25 000 associations ont mis la clé sous la porte en 2017


Selon une étude parue ce jeudi, le nombre d’associations en France, pour la première fois, n’a pas progressé par rapport à l’année précédente. En cause : une fragilité financière accentuée par la suppression des emplois aidés.

Dans le monde associatif, l’inquiétude règne quant à la pérennité des structures. Le rapport sur « la France associative en mouvement », publié hier par le réseau Recherches & Solidarités, révèle un chiffre marquant : la disparition pour l’année 2017 de quelque 25 000 associations par rapport à l’année précédente. Pour la première fois, la différence entre les créations et les fermetures n’est pas positive et le nombre d’associations, en constante progression depuis une décennie, stagne autour de 1,3 million.

Pour Frédérique Pfrunder, déléguée générale du Mouvement associatif, ce constat n’est pas une surprise : « Face aux grandes associations plus stables financièrement, ce sont hélas les petites et moyennes, aussi créatrices d’emplois, qui trinquent jusqu’à disparaître complètement. La suppression progressive des emplois aidés, auxquels elles avaient recours, les a achevées. Cela fragilise l’ensemble du tissu associatif local et attaque la dynamique d’un territoire. »

Source : L’Humanité du 21/09/18 par Ixchel Delaporte


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
A propos de ESS et société, Enjeux et débats
ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse sur l’économie sociale et solidaire L’information que vous recherchez pour comprendre et débattre sur ce (...)
En savoir plus »