Yannick Blanc. « L’impact social, liant une cause et un effet tous deux mesurables, est une chimère »


Entretien avec Yannick Blanc, président de la Fonda, lieu de réflexion du mouvement associatif, qui propose avec le Labo de l’ESS et l’Avise une nouvelle démarche adaptée aux associations pour l’évaluation de leur utilité sociale.

Pourquoi la question de l’évaluation de l’impact social des associations se pose-t-elle avec autant d’insistance actuellement ?

Yannick Blanc. C’est la conséquence logique de l’évolution de leur modèle économique : recul de la subvention au profit de l’appel à projet et de l’appel d’offres, hausse du financement privé et de la vente de prestations, tendance à constituer des tours de table de financeurs pour monter un projet... L’évaluation ou la mesure de l’impact est toujours une forme de pouvoir. La vision défendue par la Fonda est que ce pouvoir ne doit pas être abandonné aux financeurs mais que les associations et les acteurs sociaux doivent en élaborer et en maîtriser les instruments de mesure.

Source : L’Humanité du 07/03/18 par Stéphane Guérard


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
A propos de ESS et société, Enjeux et débats
ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse sur l’économie sociale et solidaire L’information que vous recherchez pour comprendre et débattre sur ce (...)
En savoir plus »