Une définition de l’économie sociale

Publié le :
Publication dédiée :

Dans le contexte de l’économie libérale, l’économie sociale est née et a pris de l’importance au XIXe siècle dans tous les pays développés sous l’influence de courants divers (chrétiens, libéraux, socialistes…) et à l’initiative du patronat social aussi bien que du syndicalisme, voire de l’anarchisme, pour que vivent, à côté de celles ayant pour objet la rentabilité et la rémunération du capital investi, des initiatives économiques et sociales fondées sur d’autres principes et répondant à d’autres finalités.

C’est donc l’alliance de ces trois familles : mutuelles, coopératives, associations gestionnaires qui vit sous le concept « économie sociale », reconnue officiellement par décret en 1981.

...Et solidaire ?

L’économie solidaire est une forme émergente de l’économie sociale, surtout axée vers les initiatives de développement local, de réinsertion et de lutte contre l’exclusion. Elle est mieux connue du grand public depuis la création d’un Secrétariat d’Etat à l’économie solidaire, dont les délégations couvrent l’économie sociale.

Les principes qui fondent l’économie sociale

Les organismes de l’économie sociale respectent les principes suivants :

· liberté d’adhésion,
· non lucrativité individuelle (excédents non redistribués par rémunération du capital apporté),
· indépendance à l’égard des Pouvoirs Publics,
· gestion démocratique selon le principe : « une personne, une voix ».
Son importance

Presque tous les foyers vivant en France sont en contact avec l’économie sociale. Les mutuelles santé et de prévoyance couvrent 30 millions de personnes, les mutuelles d’assurances 1 automobile sur 2 et 2 habitations sur 3. Qui ne connaît les coopératives : agricoles, viticoles, laitières, de pêche, de transport, de distribution (Centres Leclerc, Système U, Krys, Intersport, etc)... ? et les banques coopératives : Banques Populaires, Crédit Agricole, Crédit Coopératif, Crédit Mutuel, Caisses d’Epargne... ? Quant aux associations, elles sont présentes partout... monde sportif, culturel, éducatif, familial, sanitaire et social, environnement...

L’économie sociale c’est aussi plus de 1.000 milliards de ressources, plus de 1.700.000 emplois, un des gisements les plus fertiles en création d’emplois à travers ses 760.000 entreprises.

Toujours moderne et plus que jamais indispensable !

L’entreprise d’économie sociale :

· elle est l’outil économique privilégié pour assurer la diversité et la liberté d’entreprendre,
· elle est une des réponses les plus pertinentes pour permettre aux groupes de personnes sans grands moyens financiers de créer leur activité,
· elle permet le développement durable dans les quartiers, régions ou pays à difficultés économiques et/ou sociales, voire politiques.
· elle assure une protection efficace contre les mouvements spéculatifs,
· elle est source de partenariats et de développement de la démocratie économique, de soutien aux initiatives équitables et solidaires,
· elle entend modifier les normes d’évaluation généralement admises pour introduire la plus-value sociale et environnementale.



Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
A propos de ESS et société, Enjeux et débats
ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse sur l’économie sociale et solidaire L’information que vous recherchez pour comprendre et débattre sur ce (...)
En savoir plus »