Taxe sur les transactions financières : une victoire importante pour la solidarité internationale, bravo Messieurs et Mesdames les députés !


Les députés ont obtenu hier de haute lutte, lors des débats portant sur les transactions financières, l’extension de cette taxe aux opérations les plus spéculatives, les opérations intra-journalières. Coordination SUD et ses membres saluent la mobilisation exceptionnelle des députés et attendent que ces crédits supplémentaires soient dès à présent affectés à la solidarité internationale.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, les députés ont décidé d’étendre la taxe sur les transactions financières aux opérations les plus spéculatives, à savoir les transactions intra-journalières, et d’augmenter le taux de cette taxe de 0,2 à 0,3 %.
Coordination SUD et ses membres attendaient un geste du gouvernement suite au report de la réforme, l’an passé, pour des raisons de procédures.

« Ce vote des députés est une formidable avancée d’autant plus que cette victoire a été obtenue malgré l’opposition du gouvernement et du lobby bancaire. Finalement, c’est potentiellement 2 à 4 milliards d’euros supplémentaires qui viennent d’être trouvés. Bravo aux députés ! », se félicite Philippe Jahshan, président de Coordination SUD.

Source : La suite de l’article...


2 Messages

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
A propos de ESS et société, Enjeux et débats
ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse sur l’économie sociale et solidaire L’information que vous recherchez pour comprendre et débattre sur ce (...)
En savoir plus »