Résultats annuels 2017 : Forte progression des nouveaux crédits, et hausse du résultat net


Avec un peu plus de 11 milliards d’euros d’encours moyens annuels de crédits en 2017, majoritairement consacrés aux entreprises et aux secteurs de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS), le Crédit Coopératif poursuit son engagement au service d’une économie durable.

Le Conseil d’administration, réuni le 23 février 2018, a arrêté les comptes de l’exercice 2017 du Groupe Crédit Coopératif qui regroupe le Crédit Coopératif, BTP Banque (financement des PME et ETI du BTP), Ecofi Investissements (société de gestion pour compte de tiers) et Esfin Gestion (société de gestion).

Ces comptes seront soumis entre le 3 avril et le 26 avril 2018 aux sociétaires lors des Assemblées générales du Crédit Coopératif.

- Un niveau d’activité en nette hausse

  • Des encours de crédits en progression de 5 %
    L’encours moyen des crédits du Groupe Crédit Coopératif (11,3 milliards d’euros en moyenne annuelle pour le Crédit Coopératif et BTP Banque) croît de 5,1 %.
    Cette évolution est le fait aussi bien des emplois à court terme (1,5 milliard d’euros) qui progressent de 4,3 % par rapport à 2016, que des crédits d’investissements qui s’établissent en moyenne annuelle à 9,9 milliards d’euros, et qui affichent une progression de 5,3 % par rapport à l’an dernier.
    Au cours de l’année, le Groupe Crédit Coopératif a débloqué près de 2,7 milliards d’euros de nouveaux crédits, destinés à soutenir les projets de ses différentes clientèles, en hausse de 37 % par rapport à 2016. Cette hausse record de la production de crédits d’investissement provient plus particulièrement du secteur de l’économie sociale et institutionnelle (dont la progression est de + 58 % par rapport à 2016) et des particuliers (+54 % par rapport à 2016).
  • Des encours de collecte globale d’épargne en hausse de 1 %
    Le Crédit Coopératif enregistre une progression des ressources d’épargne de bilan tout au long de l’année (11,4 milliards d’euros d’encours moyens annuels), permettant ainsi de financer la totalité des crédits accordés. En incluant les encours d’OPC (Organismes de Placement Collectif) sous gestion ou souscrits par les clients, la collecte globale d’épargne s’établit à 21 milliards d’euros, en augmentation de 11 %.
    • Le nombre de clients actifs augmente de +2 %
      Fin 2017, le Crédit Coopératif et BTP Banque dénombrent au total plus de 340 000 clients actifs, dont près de 74 000 entreprises et structures du secteur de l’Economie Sociale et Solidaire (coopératives, mutuelles, associations …). Les deux banques enregistrent l’ouverture de 36 700 nouveaux comptes (contre 31 300 en 2016).

- Des résultats financiers en forte progression [1]

  • Comptes consolidés
    Au 31 décembre 2017, le Produit net bancaire s’établit à 429,9 millions d’euros, en progression de +1 %. Le niveau important de nouveaux crédits et des commissions liées à leur activité, permet de compenser le niveau très bas des taux d’intérêt.
    Fin 2017, le périmètre de consolidation du Groupe Crédit Coopératif évolue avec la cession des activités de crédit-bail immobilier au dernier trimestre. Cette activité est comptabilisée pour 9 mois en 2017 contre 12 mois en 2016. En 2018, le groupe ne consolidera plus ces activités.

Les frais généraux s’élèvent à 327 millions d’euros, en diminution de 1,0 %. Ce niveau traduit une baisse significative sur les charges récurrentes alors que les dépenses consacrées à la migration sur un nouveau système informatique augmentent significativement. Car ce sont près de 35 millions d’euros (contre 28,5 millions d’euros en 2016), qui ont été consacrés à ce projet dont le démarrage effectif est prévu en mai 2018.

Le Coefficient d’exploitation se réduit de 1.6 point (76,1 % contre 77,7% fin 2016).

Le résultat brut d’exploitation atteint 102,9 millions d’euros, en hausse de près de 8%.

Le coût du risque, supérieur à celui de 2016, reste contenu et s’établit à 36,4 millions d’euros, soit 8,4% du PNB. Enfin, le bénéfice net consolidé, part du Groupe, ressort à 52,8 millions d’euros (contre 40 millions d’euros en 2016) après impôts et résultats des sociétés mises en équivalence.

Comptes sociaux
Le résultat net social du Crédit Coopératif s’élève à 26,1 millions d’euros (contre 24,6 millions d’euros en 2016) après une dotation au FRBG (Fonds pour Risques Bancaires Généraux) de 37,7 millions d’euros.
En incluant le report à nouveau, le bénéfice distribuable atteint 38,1 millions d’euros.
Lors des Assemblées, il sera proposé aux sociétaires la répartition de l’ « excédent de gestion » de la coopérative de la façon suivante :

      • Dotation à la réserve légale : 3,9 millions d’euros,
      • Dotation à la réserve statutaire : 5,1 millions d’euros,
      • Versement d’un intérêt aux parts sociales : 12,3 millions d’euros (sur la base d’une rémunération de 1,35 % brute),
      • Versement d’une ristourne coopérative : 0,75 million d’euros, répartie aux porteurs de parts au prorata de leur activité avec la banque,
      • Affectation en report à nouveau bénéficiaire : 16,1 millions d’euros.

La banque souligne qu’elle règle plus de 99% de ses impôts en France, et qu’elle refuse toute spéculation pour compte propre et tout travail avec ou pour des paradis fiscaux.

- Poursuite du plan de mobilisation et de transformation
Le plan de mobilisation et de transformation, engagé par le Conseil d’administration en 2014, se poursuit conformément au calendrier. Le programme de modernisation informatique est désormais engagé dans sa phase de recettes. Le plan de rénovation du réseau a permis de livrer 10 centres d’affaires, rénovés ou transférés en 2017.

- Des ratios réglementaires confortés
En 2017, au-delà des mises en réserve, le Crédit Coopératif a conforté ses fonds propres, notamment grâce à l’accueil de plus de 8 800 nouveaux sociétaires détenteurs de parts sociales. Le ratio global de solvabilité s’établit à 14,6 % contre 13,7% en 2016 (dont 12,8% au titre du ratio de Common Equity Tier One). Le ratio de levier s’affiche à 7,25%, très largement au-dessus des futures exigences réglementaires. Ces ratios permettent d’envisager une accélération de l’activité commerciale et de distribution de crédits dans les prochaines années.

Le Crédit Coopératif, une banque toujours plus proche de ses clients
Banque différente au service d’un modèle économique différent, le Crédit Coopératif poursuit sa stratégie de modernisation et met en œuvre son plan d’entreprise « Nouvelles Frontières », qui vise à renforcer son développement vers les clientèles traditionnelles de l’ESS mais aussi vers les nouveaux acteurs de la transition sociale et environnementale.

En 2017, le Crédit Coopératif innove pour faciliter la transition digitale de ses clients. Une nouvelle e-agence située à Bordeaux a ouvert en février 2017 pour lier proximité et digital au service de la clientèle des particuliers du Sud de la France. Il a également co-conçu « Ohme », avec « One Heart », un agrégateur de services digitaux pour les associations.

Outils historiques de l’accompagnement des associations et fondations, les produits de partage ont permis de verser plus de 3 millions d’euros en 2017 aux 53 structures bénéficiaires. La Contribution Volontaire sur les Transactions de Change (CVTC), attribuée en 2017 par le Crédit Coopératif à la Fondation Simplon, a permis de verser 30 000 euros à son programme de formation aux migrants Refugeeks. Le Crédit Coopératif a choisi de prolonger ce partenariat sur 2018.

Pionnier de la finance solidaire, Ecofi Investissements a connu une année 2017 record, avec le passage du seuil symbolique des 10 milliards d’euros gérés en mai, une collecte nette très importante (1 milliard d’euros) sur l’année - réalisée à hauteur de 40% sur des actifs actions ou multi-actifs - et la progression des encours moyens sous gestion de 14% sur un an. L’investissement socialement responsable (ISR), au cœur de la stratégie d’Ecofi Investissements depuis plus de 15 ans, concerne désormais 77% des encours des fonds ouverts, avec une politique de vote et de dialogue individuel ou collectif très volontaire, notamment sur le climat.

Esfin Gestion, partenaire en capital investissement des entreprises de l’Economie Sociale et Solidaire, a réalisé, via les fonds gérés, 25 nouveaux investissements en 2017 pour un montant de 18,3 millions d’euros.

Le rachat de l’intégralité du capital d’Esfin Gestion par Ecofi Investissements le 29 décembre 2017 dernier a pour objectif d’accentuer la coopération entre les deux sociétés de gestion. Elle portera notamment sur la dynamique de développement commercial, pour répondre à la demande croissante des investisseurs d’une offre complète intégrant le coté et le non coté, et sur le renforcement des expertises sur le solidaire et la mesure d’impact social.

Perspectives 2018
En 2018, le Groupe Crédit Coopératif poursuivra le plan de rénovations de ses centres d’affaires avec 17 livraisons prévues. La migration informatique démarrera opérationnellement en mai 2018. Ce projet impactera encore de manière significative les résultats financiers. Ces actions mobiliseront fortement l’ensemble des collaborateurs du groupe et contribueront à améliorer la qualité des services rendus aux sociétaires et aux clients.

Ainsi, dans un contexte de taux d’intérêt anticipés toujours bas et d’une évolution du périmètre de consolidation, le PNB consolidé du Crédit Coopératif, hors éléments exceptionnels, devrait se contracter légèrement (avec un objectif de PNB de l’ordre de 400 millions d’euros), tout en bénéficiant du développement dynamique de la demande de crédit et la progression des commissions générées par l’intensification des relations avec ses clients.


[1Chiffres non audités


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
A propos de ESS et société, Enjeux et débats
ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse sur l’économie sociale et solidaire L’information que vous recherchez pour comprendre et débattre sur ce (...)
En savoir plus »