Protéger les services sociaux des effets collatéraux de la crise

Publié le :
Publication dédiée :

Services sociaux d’intérêt général : quatre mots, 31 caractères et un concept qui peut paraître technique, administratif, voire abscons. Il couvre en fait la plupart des prestations de l’Etat-providence moderne : santé, sécurité sociale, assistance sociale... L’Irlandais Proinsias De Rossa (Socialistes et démocrates) propose de leur donner un statut spécial et de consolider leur financement. Son rapport, adopté à une large majorité en commission parlementaire, sera étudié en plénière.

Les services d’intérêt général sont ces services dont la société bénéficie dans son ensemble et qui ne peuvent être délivrés que par l’Etat, que ce soit de façon directe ou indirecte.

On peut les classer en deux catégories :
- Ceux qui sont achetés par les citoyens-consommateurs : électricité, eau...
- Ceux qui ont une fonction plus "sociale" : santé, sécurité sociale, assistance sociale, emploi, formation, garde des enfants...

Cette dernière catégorie, qui représente 26 % du produit intérieur brut de l’Union européenne et emploie 64 millions de personnes, est l’objet du rapport de Proinsias De Rossa.

Source : La suite de l’article en cliquant ici...


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
A propos de ESS et société, Enjeux et débats
ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse sur l’économie sociale et solidaire L’information que vous recherchez pour comprendre et débattre sur ce (...)
En savoir plus »