Les politiques soutiennent les coopératives


Rachida Dati, la garde des Sceaux, s’est exprimée très favorablement à l’égard des coopératives, lors de l’examen du projet de loi, le 3 juin 2008, au Sénat, sur diverses dispositions concernant l’adaptation du droit des sociétés au droit communautaire et la société coopérative européenne. Répondant à François Zocchetto, sénateur UDF de la Mayenne, qui expliquait le danger qui plane sur les coopératives à la suite d’une plainte auprès de la Commission européenne contre l’État français pour « aide d’État illégale » à propos du régime fiscal des coopératives agricoles, Rachida Dati souligne que le secteur coopératif est « d’une extrême importance. Il nous faut non pas seulement le favoriser, mais aussi le développer » et que « le gouvernement mettra tout en œuvre pour maintenir les spécificités du régime coopératif, qui ne sera pas remis en cause ».

D’autres sénateurs ont souligné l’intérêt du système coopératif, comme Nicole Bricq (PS, Paris) : « L’adaptation très tardive – trop tardive ! – du règlement du 22 juillet 2003 qui permet d’accueillir la société coopérative européenne est une réelle avancée, compte tenu du poids économique que représentent les coopératives en Europe. Les coopératives installées sur notre sol ne peuvent qu’y gagner. D’une manière générale, la singularité du statut coopératif est un atout dans un monde dominé par la finance et où une part trop belle est faite à la rentabilité à court terme, déconnectée de l’économie réelle. »

Source : La suite de l’article par ici...


3 Messages

  • Le 10 juin 2008, la Confédération générale des Scop, représentée par Yves Dezellus, son directeur général, a été reà§ue à l’Elysée au titre de la représentation de la Confédération au Groupement National de la Coopération (GNC), avec Jean-Claude Detilleux, Président du GNC, Denis Verdier, Président du groupe de la coopération au CES, et Caroline Naett, secrétaire générale du GNC.

    La réunion a permis de présenter à Bernard Delpit, conseiller économique à la Présidence de la République, la réalité et le dynamisme des coopératives, leur contribution à l’économie et leur représentativité comme acteur de la société civile franà§aise.

    L’urgence a été soulignée de pouvoir défendre les coopératives à l’échelon européen, à la faveur notamment de la prochaine présidence franà§aise de l’Union européenne. B. Delpit s’est engagé à échanger sur ces thèmes avec Raymond Soubie, conseiller social de l’Elysée, en vue d’une restitution rapide au plus haut niveau.

    Voir en ligne : Sur le site de la CGSCOP

    repondre message

  • Les politiques soutiennent les coopératives 18 juillet 2008 21:39, par JL

    Comme dirait un vieux parent "quand on entend ce genre de paroles venant de roublards distingués et patentés, il faut s’abstenir d’y croire et méfi !!" Attendons donc les actes !

    repondre message

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
A propos de ESS et société, Enjeux et débats
ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse sur l’économie sociale et solidaire L’information que vous recherchez pour comprendre et débattre sur ce (...)
En savoir plus »