Le filon des services à la personne se tarit


Une dizaine de salariés en colère dénonçant, dans un tract, le "licenciement brutal de la moitié du personnel" de France Domicile, enseigne nationale de services à la personne : la scène faisait plutôt mauvais effet, ce 23 juin, à l’entrée du centre Georges-Pompidou à Paris, où se clôturaient les Assises de la professionnalisation, organisées par l’Agence nationale des services à la personne (ANSP).

Cet épisode marque-t-il le début d’une vague de licenciements dans les services à la personne ? Laurent Hénart, le président de l’ANSP, n’y croit pas : "Les experts prévoient que ce secteur sera le seul créateur d’emplois nets en 2009."

Pourtant depuis plusieurs semaines, les mauvaises nouvelles s’accumulent. Le 7 avril, Séréna, une autre enseigne nationale (non subventionnée), fondée par les mutuelles Maif, Macif, MGEN et le groupe Caisses d’épargne, annonçait plus de 10 millions d’euros de perte en 2008 et la suppression de 64 postes sur 245.

Source : La suite de l’article par ici...


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
A propos de ESS et société, Enjeux et débats
ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse sur l’économie sociale et solidaire L’information que vous recherchez pour comprendre et débattre sur ce (...)
En savoir plus »