L’Assemblée nationale vote les franchises médicales


Les députés ont approuvé la création des franchises médicales prévues dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2008. Cette mesure, qui doit entrer en vigueur dès le 1er janvier 2008, doit maintenant être examinée par le Sénat. Ce projet prévoit la création de trois nouvelles franchises sur les boîtes de médicaments, les actes paramédicaux et les transports sanitaires.

Les franchises médicales ont occupé les députés jusque tard dans la nuit du vendredi 26 octobre. L’Assemblée nationale a approuvé la création de ces forfaits, l’une des principales mesures du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2008. Dès le 1er janvier prochain, les patients devraient payer trois nouveaux prélèvements : 50 centimes d’euro par boîte de médicaments prescrite, 50 centime par acte paramédical (kinésithérapie, soins infirmiers) et 2 euros par transport sanitaire. Les franchises médicales doivent maintenant être examinées au Sénat à partir du 12 novembre prochain, avant de revenir pour une deuxième lecture devant les députés.

"Le but des franchises n’est pas clair"
Pourtant, les opposants à ce projet n’ont pas manqué d’arguments pour tenter de faire supprimer les franchises tout au long des discussions à l’Assemblée nationale. Dès les premiers échanges, de nombreux députés ont fait part de leur désapprobation y compris du côté du Nouveau Centre, allié à la majorité parlementaire : "Le principe des franchises médicales pose problème", a d’entrée de jeu annoncé Jean-Luc Préel (Nouveau Centre, Vendée). "Du reste, quel est leur but ? Il n’est pas clair, et il a varié. A l’origine, il s’agissait de responsabiliser le patient ; ensuite, on a parlé de diminuer les dépenses du régime général, enfin de financer des dépenses nouvelles", a poursuivi ce député.

Source : La suite de l’article ...


3 Messages

  • Pour un traitement,j’ai le choix : soit 10 boites par mois, chacune 2€. soit un total de 20€ par mois.Soit une boite à 45€, toujours par mois. A votre avis, avec les franchises quel sera mon choix ?
    Autre cas : le médecin donne un traitement, disons 15 jours.Celui-ci est mal supporté, alors on le change. Ce seront encore des franchises.
    Et sera-t’il possible qu’un jour le pharmacien fasse un échange de médicaments ? Bien sà »r les boites non entamées.

    repondre message

  • L’Assemblée nationale vote les franchises médicales 30 octobre 2007 17:46, par Tarrade

    merci pour les 50 € . dans mon conteste j’ai un cancer je me deplace avec ma voiture , une personne pour conduire pour l’hopital , pour economiser la secu et bien maitenant je prendrez un V S L ( 47 a 50 boites de medocs tous les 28 jours environ ) c’est deplorable .ne pas pleurer sur mon sort je ferais encore des efforts.apres 43 ans de tavail je vous remercie a tous pour ne pas vous forcer de trouver mieux.

    repondre message

  • L’Assemblée nationale vote les franchises médicales 30 octobre 2007 19:34, par carambar

    Et pendant ce temps, Monsieur Chirac se palpe ses 32000€ de retraite mensuelle, Monsieur Sarkozy se palperait (calcul à ce jour, il n’est pas en fin de carrière) 23000€ et en attendant va se toucher 19000€ par mois.Tous ces braves gens de vous expliquer qu’il n’y a plus de sous ma brave dame et qu’il va falloir raquer...C’est à§a qu’ils appellent les réformes.
    Tiens chiche : "que faisiez vous quand il faisait beau, vous votassiez et bien raquez maintenant"

    repondre message

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
A propos de ESS et société, Enjeux et débats
ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse sur l’économie sociale et solidaire L’information que vous recherchez pour comprendre et débattre sur ce (...)
En savoir plus »