"Je trouve qu’il y a beaucoup de "blablas" autour de la philanthropie" Carla Bruni-Sarkozy accorde une interview exclusive à Macadam Journal pour son numéro anniversaire

Publié le :
Commentaires :
Publication dédiée :
  • Emploi / Insertion prof. / Entrep. social / RH
  • Macadam Journal

  • MACADAM publie en cette fin d’année une interview exclusive de Carla Bruni-Sarkozy. Pour la première fois, la première dame se confie sur le thème de l’exclusion : les premiers pas de sa fondation, ses confidences sur Denis son ami sdf, sa première maraude dans la nuit parisienne... 4 pages pour une rencontre d’exception.

    " Je trouve qu’il y a beaucoup de « blablas » autour de la philanthropie... "
    " Pour moi, m’investir est une occasion d’élargir ma vie à autre chose que moi-même. C’est aussi utiliser l’énorme impact médiatique qui est le mien, autrement. S’investir pour les autres est une envie assez naturelle, presque un besoin..."
    " Denis est un homme adorable qui vit dans le quartier depuis longtemps. Avec le temps, nous avons tissé des liens amicaux. Je m’arrête parfois pour le saluer et, très vite, nous parlons de lecture et de musique."

    Carla Bruni-Sarkozy en Une de Macadam. On les devine déjà, les sourcils qui se froncent et les moues inquiètes. Va-t-elle se servir de notre journal pour nous embaumer les narines d’un encens qui fleure bon la feinte commisération ? Parce que, avec les Premières dames de France, c’est souvent les mêmes réactions. Les mêmes suspicions.
    Faut-il choisir son camp, y compris dans les combats contre l’exclusion ?
    Au diable, ces considérations !

    Macadam a souhaité entendre une femme engagée, présidente d’une Fondation, sur les seuls registres qui nous préoccupent : la précarité, la marginalité et ce puissant poison qu’est l’indifférence. C’est sans fiches ni conseiller social qu’elle a accepté de répondre à nos questions, comme d’autres avant elle.

    AU SOMMAIRE DE CE NUMERO EXCEPTIONNEL

    Carla Bruni Sarkozy, mais aussi Jean François Kahn, Jacques Attali, Martin Hirsch ou encore Bob Dylan qui s’adressent aux lecteurs de MACADAM en cette période de fêtes. 
    Ils apportent un soutien de poids aux vendeurs-colporteurs qui fêtent le premier anniversaire de la renaissance de MACADAM sous forme magazine.

    Jean François Kahn ouvre le magazine sur le thème du combat et du débat à mener contre l’exclusion. Jacques Attali prend la plume pour proposer, en France aussi, le microcrédit aux personnes démunies. Le Haut commissaire Martin Hirsch apporte son soutien au journal.

    Puis Macadam présente un patron solidaire et écolo, l’Europe qui transforme d’anciennes propriétés de la MAFIA sicilienne en lieu d’économie solidaire, et en partenariat avec le journal de rue anglais Big Issue, une interview de Bob Dylan qui reverse les droits de son dernier disque aux associations caritatives...

    Au fil de sa première année, Yannick Noah, Alain Souchon, Victoria Abril, Grégoire, Rama Yade, Line Renaud, Nicolas Hulot, Anne Roumanoff... ont fait la une de Macadam.
    Partageant leurs valeurs, leurs engagements. 
    Franz-Olivier Giesbert, Bernard Giraudeau, David Abiker, Éric Nolleau, Martin Hirsch… ont prêté leur plume le temps d’une chronique.

    Un réseau de partenaires a été mis en place : France Info, Courrier International, la Fondation Nicolas Hulot, Reporters d’Espoirs...

    Pour un produit de qualité, dont les vendeurs-colporteurs soient fiers.

    Pour poser les premières marches, d’une dignité retrouvée.

    SI MACADAM M’ETAIT CONTE

    « La qualité, pas la charité ! » C’est autour de cette idée forte qu’a été relancé Macadam. Premier titre de rue francophone, créé en mai 1993, Macadam avait disparu lorsqu’un groupe de vendeurs colporteurs lyonnais décide de redonner vie au journal. C’était à la veille des fêtes, en 2006. Avec l’aide d’un journaliste, ils décident alors de mettre en place un atelier d’expression pour prendre part à la relance du journal. Des professionnels de l’information apportent leur aide de toute part. Tous bénévolement. En 2009, MACADAM devient un vrai magazine couleur, faisant le choix rédactionnel de mettre en avant les hommes, les femmes, les initiatives porteuses de solution.
    Ils sont journalistes au Point, à Femme actuelle, France Inter, Vendredi, Siné Hebdo, Viva magazine... Caroline, Anne-Marie, Saïd, Dominique, Frédéric, François et les autres, tous journalistes, photographes, dessinateurs professionnels offrent ainsi de leur temps chaque mois, pour la sortie du titre.

    A PROPOS DE MACADAM

    MACADAM est vendu 2 euros. Sur le prix de vente, 1 euro minimum revient au vendeur (plus selon les villes et les coûts transport).

    Pour le vendeur, il n’y a pas de stock imposé, pas de minimum de vente, aucun engagement dans le temps. Le journal se veut un coup de pouce, tant que la personne en a besoin. Pour certains, le temps de sortir d’une impasse, pour d’autres les premiers pas vers la socialisation.

    Le concept demeure jusqu’à ce jour l’un des modèles les plus remarquables pour briser l’isolement social des plus vulnérables et redonner travail, espoir et dignité aux personnes démunies. Macadam constitue un formidable outil pour sensibiliser les populations urbaines aux affres de la pauvreté.

    MACADAM recrute de nouvelles équipes de vendeurs (tel. 06 78 97 26 73).
    Pour en assurer la diffusion dans les villes de France, l’association loi 1901 « les Artisans du Macadam » s’appuie sur des bénévoles qui peuvent à la demande accompagner les vendeurs lors des premières ventes.

    Le Secours Populaire, le Secours Catholique, Habitat et Humanisme sont partenaires du magazine dans la distribution et le suivi des vendeurs.

    MACADAM est le seul journal de rue français, soutenu par la Fédération internationale de la presse de rue, International Network of street paper, qui reconnait le sérieux de son contenu et de son projet auprès des vendeurs. La Fédération regroupe 120 journaux de rue, répartis dans 40 pays et sur 5 continents. Ces titres offrent des opportunités de travail à 250 000 personnes et publient 38 millions de journaux chaque année. 



    1 Message

    Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Se connecter
    Votre message

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

     
    A propos de ESS et société, Enjeux et débats
    ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse sur l’économie sociale et solidaire L’information que vous recherchez pour comprendre et débattre sur ce (...)
    En savoir plus »