Dans les Scop, « les salariés ont tendance à se sentir plus impliqués »


Les sociétés coopératives et participatives (Scop) sont des entreprises un peu particulières : les salariés détiennent la majorité du capital, et ça change pas mal de choses...

Imaginez une entreprise où les salariés détiennent la majorité du capital, votent pour choisir leur patron et se partagent les bénéfices. Peu connu, et pourtant ancien, le statut des Scop - pour « sociétés coopératives et participatives » - a plutôt bien survécu à la crise économique. A l’occasion du mois de l’économie sociale et solidaire, focus sur ces entreprises pas tout à fait comme les autres.

On compte aujourd’hui en France quelque 2000 entreprises Scop, employant 40.000 personnes, dans des secteurs d’activités très différents. Développé au XIXe siècle dans l’industrie, l’imprimerie et le bâtiment (qui représente encore 20% des Scop), le statut de Scop s’est fait une nouvelle jeunesse ces quinze dernières années avec les services à la personne (nettoyage, jardinage...) ou des projets originaux, parfois à dimension sociale.

Source : La suite de l’article en cliquant ici...


1 Message

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
A propos de ESS et société, Enjeux et débats
ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse sur l’économie sociale et solidaire L’information que vous recherchez pour comprendre et débattre sur ce (...)
En savoir plus »